La Fuite La Journée des Turbine

La Fuite La Journée des Turbine

Regular price
€5,00
Sale price
€5,00
Regular price
Sold out
Unit price
per 
Tax included.

Pour tous ceux qui aiment Boulgakov et qui l'ont déjà mis à son rang, parmi les plus grands écrivains de la littérature mondiale, ce Tome I de son œuvre dramatique apparaîtra comme une confirmation de leur jugement. Trente ans après les disgrâces et la mort de Boulgakov, il nous restitue, intacte et sans ride, deux chefs-d’œuvre du théâtre soviétique, étroitement liés à la naissance d'une Russie nouvelle.

 

L'Empire des Tsars s'écroule et l'Ukraine devient l'enjeu d'un interminable et sanglant affrontement. Comment prendre la mesure de cette apocalypse ? C'est cet épisode essentiel de la révolution et de la guerre civile en Russie que retrace les Journées des Tourbine. À Kiev, en 1918, derrière les rideaux de ses salons, une famille d'intellectuels, les Tourbine, tente d'oublier l'événement et y parvient avec un bonheur unique. L'inexplicable douceur de vivre d'une époque revit dans leurs folles discussions et leurs chansons. Mais la guerre, la mort, les bandes de Petlioura balaient ce monde où un mot, un refrain, rappellent irrésistiblement la Russie généreuse et secrète de Tchékov.

 

La fuite complète la fresque de la révolution et la renforce d'une certitude. L'image de l'hospitalière maison des Tourbine, havre de paix dans la tourmente de la guerre civile, s'évanouit devant celle de l'exode confus, grotesque ou insensé qui, de Constantinople à Paris, ballotte généraux, intellectuels et mondaines. L'histoire n'est pas du côté de l'émigration. La fuite évoque la débandade sans gloire de ministres vénaux, de généraux fantoches et de prélats travestis. Mais elle n'écrase pas Séraphina et Goloubkov qui restent libres de tout oublier comme si rien n'avait existé et de retourner là-bas, se perdre dans les immensités où la neige effacera la trace de leurs pas...

 

Outre ces deux pièces, ce livre réunit avec une chronologie complète de l'homme et de l’œuvre, de nombreux documents inédits, notamment la lettre qu'écrivit Boulgakov à Staline et la réponse de celui-ci